Ysambre • Esprit de la montagne

Ma rencontre avec Ysambre Fauntography a permis d’expérimenter la création d’une série d’images que je n’avais jusqu’à présent jamais osé mettre en scène.
Foncièrement prise en étau entre les différentes réalités professionnelles dans lesquelles j’évolue, cela représentait un défi de taille de transgresser ma propre pudeur à l’expression artistique d’un univers qui revendique le dépouillement humain dans la Nature, la définition de la transcendance entre la condition civilisée et l’origine « sauvage ».

Et si, pour parler d’un lieu qui nous est cher, nous pouvions représenter les forces invisibles qui le caractérisent? Cet endroit auprès duquel je me rends avec respect, porte une force, une énergie, une personnalité. La médiation imaginée m’a permis de personnifier cette relation au lieu et d’incarner ma relation mystérieuse avec lui.

L’univers, la recherche artistique d’Ysambre ont cela de juste et de censé qu’elle se donne authentique et vulnérable aux esprits de la Nature. Un respect profond, une humilité certaine animent sa démarche, celle d’inlassablement nourrir un dialogue avec l’invisible. Dansant avec la Vie et la Mort, son corps devient l’expression de la matière dans une offrande absolue.

Chaque détail de son travail rejette l’appropriation culturelle et fouille les archives de notre propre passé ; sa nudité évidente est à l’image de son respect pour les règnes du vivant ; sa relation à la montagne n’est pas une fable mais un véritable engagement. Elle en connait les plantes et leurs propriétés, les sons, les reliefs et les humeurs. Son lien au vivant est un rituel, une cérémonie à lui-même. Conversant avec les propres facettes de son âme, elle sait faire place aux êtres pluriels qui l’habitent : elle leur donne même légitimité en incarnant une porte entre les mondes.

J’ai rarement rencontré une artiste à la démarche aussi complète et cohérente, aussi courageusement extraite de ses propres fantasmes. La justesse de la proposition se ressent tout au long du voyage spirituel emprunté : la Nature attentive et complice lui concocte un son et lumières en écho à son appel.
Elle s’exprime à travers elle, terrifiante et sublime.

Cette réalisation exploratoire a permis d’oser créer un nouveau récit en personnifiant la relation à notre montagne de cœur. Une mise en scène mêlant réel et imaginaire, incarnation et invisible, appelant à d’autres créations qui illustrent nos manières d’être en lien de manière respectueuse avec le monde qui nous entoure.

Photographe humaniste depuis 2005, j’ai exploré l'écriture photographique auprès des animaux sauvages, des Peuples Premiers et des communautés humaines de nos territoires. Ayant éprouvé les profondes vertus de la photographie, j'en ai saisi les mécanismes de reconstruction identitaire, de renforcement du lien familial et communautaire. Aujourd'hui investie au cœur des territoires ruraux et de montagne, je consacre mes recherches à la photographie documentaire témoignant de l'extraordinaire des vies ordinaires, dans un style visuel empruntant les codes du documentaire et du cinéma d'auteur.